Publié le Laisser un commentaire

Allergie respiratoire, c’est la saison !

allergie respiratoire

Quand le printemps pointe le bout de son nez, arrive aussi, les éternuements, les yeux qui larmoient, qui grattent, le nez qui coule, des difficultés à respirer… Tous les symptômes de l’allergie respiratoire causée par les pollens.

En Provence, les principaux responsables sont les cyprès, les chênes, les oliviers, les platanes… Sans oublier les graminées.

On ne naît pas allergique, on le devient ! Moi-même, j’ai eu les premiers symptômes d’allergie saisonnière 9 ans après être arrivée en Provence.

Bien sûr, la pollution atmosphérique n’aide pas, bien au contraire, elle vient renforcer les symptômes respiratoires.

Les départements les plus touchés par ces pics de pollen ont été dévoilés par le Réseau National de Surveillance Aérobiologique. Dès le 18 mars, il prévenait sur un risque élevé dans toute la région méditerranéenne concernant le pollen de cupressacées : la famille des Cyprès. 

 « Le risque d’allergie lié aux pollens de cupressacées restera encore élevé pendant toute la semaine à venir même si les concentrations ont commencé à décliner petit à petit. »

Le pic est bien là ! Et nous pouvons observer les nuages jaunes de pollen qui s’envolent avec les bourrasques de vent et qui s’infiltrent partout : voiture, maison, cheveux, vêtements.

Pour limiter les risques de déclencher une allergie saisonnière, voici quelques conseils pratiques et naturels pour vous aider et prendre soin de vous pendant cette période.

Ces conseils sont utiles en prévention ou en cas d’allergies dites bénignes (éternuement, irritation des yeux, nez qui coulent..). Si vos symptômes persistent (fièvre, crises d’asthme, sinusites…) consultez votre médecin.

En arrivant chez vous :

Pensez à changer vos vêtements qui peuvent être incrustés de pollen.

Rincez votre visage et vos yeux avec une eau florale adoucissante.

Lavez votre nez avec un spray d’eau de mer.

3 huiles essentielles pour vous aider à mieux respirer :

L’huile essentielle de Basilic tropical – Ocinum basilicum

Elle est réputée pour modifier le terrain allergique grâce à ses propriétés antihistaminiques, notamment dans les rhumes des foins, grâce à son composé principal : le méthylchavicol  . Antispasmodique puissante, elle est également antidouleur, elle va soulager et protéger.

L’huile essentielle de Camomille noble- Chamaemellum nobile

Elle est réputée pour ses vertus calmantes et relaxantes. Par ces actions anti-inflammatoires, antalgiques, anti-prurigineuses et antispasmodiques, elle va calmer les démangeaisons, irritations, rougeurs et gonflements. Pour lutter contre les allergies saisonnières, l’huile essentielle de camomille romaine peut être employée en inhalation, par voie cutanée ou par voie orale. 

L’huile essentielle de Eucalyptus radié – Eucalyptus radiata

L’huile essentielle d’Eucalyptus radié est une remarquable décongestionnante des voies respiratoires, elle apporte confort et hygiène. Efficace grâce à ses propriétés expectorantes et mucolytique. Elle empêche le nez de couler, le débouche, et libère la respiration.

Extrêmement douce, elle calme la toux et les maux de gorge. Cette huile renforce également les défenses immunitaires.

Et pour les yeux ?

S’il ne faut jamais appliquer d’huile essentielle sur les yeux, l’hydrolat ( appelé aussi eau florale) peut être très efficace pour apaiser une conjonctivite allergique.

Hydrolat de Rose

Anti-inflammatoire et décongestionnant, il lutte contre les yeux gonflés. Vous pouvez l’utiliser deux fois par jour. Cet hydrolat remplacera parfaitement votre tonique habituel. Il vous suffit d’imbiber une lingette d’eau de rose et de l’appliquer délicatement sur vos yeux, en compresse.

Il est très important de ne pas frotter vos paupières afin de ne pas irriter encore plus vos yeux, déjà fragiles. N’hésitez pas à l’utiliser également sur le visage, car il a également des vertus anti-âge.

Hydrolat de Camomille romaine

est parfait pour les yeux gonflés. Il apaise significativement les yeux irrités. Egalement en compresse, 2 fois par jour. Pour profiter de tous les bienfaits de votre hydrolat, conservez-le au réfrigérateur. Ainsi ,le froid viendra soutenir l’effet décongestionnant de la Camomille.

Et pour adoucir la gorge : Pensez au miel !

Ne le mettez pas dans votre tisane chaude, cela détruirait la qualité de ses enzymes, mettez directement une cuillère à café dans votre bouche en le gardant quelques minutes. Ainsi, il tapisse vos muqueuses et ensuite vous pouvez boire votre tisane !

Idéal en association avec l’hydrolat de Camomille romaine en tisane tiède ou même à froid.

Pour en savoir plus, sur les solutions à mettre en place pour vous soulager, en fonction de vos réactions allergiques, prenons rendez-vous.

Pour plus d’informations sur les allergies saisonnières, n’hésitez pas à me contacter !

Attention: Cet article ne remplace pas un avis médical. Il ne se substitut pas à un traitement médicamenteux sans avis médical ou pharmaceutique préalable. En cas de doute, il est nécessaire de consulter un médecin ou un pharmacien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.